Transmissions, Paris, Galerie Joseph, Jusqu’au 2 décembre.

Home / expo art contemporain  / Transmissions, Paris, Galerie Joseph, Jusqu’au 2 décembre.

L’exposition porte sur l’homme dans son travail au quotidien et présente une série de photographies qui montrent les instants précis où le savoir passe d’une personne à l’autre, et en soulignent les états d’âme et les différents moments d’échange.

© Tiziana et Gianni Baldizzone, Shyam et le Guru, Inde 2012

© Tiziana et Gianni Baldizzone, Shyam et le Guru, Inde 2012

© Tiziana et Gianni Baldizzone, Estelle Guénégo et Michel Roué, Atelier Emaillage à Sèvres, France 2012

© Tiziana et Gianni Baldizzone,
Estelle Guénégo et Michel Roué, Atelier Emaillage à Sèvres, France 2012

© Tiziana et Gianni Baldizzone, Aboubakar Fofana, calligraphe, plasticien, créateur d’indigo, Mali 2011.

© Tiziana et Gianni Baldizzone, Aboubakar Fofana, calligraphe, plasticien, créateur d’indigo, Mali 2011.


« TRANSMISSIONS » : entre rencontres et partages

Au cours de ces cinq années, Tiziana et Gianni Baldizzone ont voyagé en Europe, en Asie et en Afrique à la rencontre des hommes et des femmes qui transmettent des traditions dans un esprit d’innovation. Passeurs de connaissances dans un monde de globalisation à outrance, qui préservent un patrimoine de diversité culturelle aussi indispensable que la diversité biologique pour contribuer à la beauté de notre planète et à la richesse intérieure de notre espèce.

Tiziana et Gianni Baldizzone n’ont pas concentré leur observation (seulement) sur les savoirs, mais sur ceux qui transmettent et ceux qui reçoivent les savoirs ainsi que sur les différentes relations et échanges intergénérationnels, inter-culturels, entre civilisations différentes…

Ils ont rencontré plus de 100 maîtres, disciples et apprentis de différents pays dépositaires d’une quarantaine de savoirs dans des domaines différents qui incarnent un patrimoine de diversité culturelle de l’Humanité : des teinturiers du Japon ou du Mali ; des potiers birmans et céramistes français ; des horlogers suisses ; des batteurs de feuille d’or de Birmanie et des doreurs de France ; des thérapeutes indiens ; des archers de Mongolie, des luthiers italiens et encore des forgerons, des maîtres d’encens, des acteurs de No, des sculpteurs de masques ou de marionnettes, des orfèvres, des chanteurs, des bottiers, des paysagistes … Tous unis par le même effort de trouver à leur savoir ancestral une utilité dans le contexte contemporain afin de leur assurer un avenir.

« TRANSMISSIONS » : un savoir-vivre, un savoir-faire, un savoir-être
Avec beaucoup de respect et d’humilité, Tiziana et Gianni Baldizzone ont par- tagé le travail au quotidien de ces hommes et de ces femmes dans les différents lieux d’apprentissage, des plus modernes et sophistiqués aux plus spartiates : une maison, une tente, une école, l’atelier d’un artisan ou d’une entreprise, une salle de musée, une bibliothèque, un chantier, un jardin ou encore un centre de formation.  Cherchant à faire oublier leur présence, Tiziana et Gianni Baldizzone ont ap- pris à se mettre au rythme, à chaque fois diffèrent, de la main de l’homme et de la matière pour capturer le moindre geste et attitude corporelle qui montrent l’échange entre un maître et son élève. Ils se sont surtout concentrés sur les voies par lesquelles la transmissions (et son corollaire l’apprentissage) s’opère : le regard, la parole, le geste, l’observation, l’imitation…,

Avec tous, ils ont su créer une empathie et une relation unique qui leur ont permis de saisir des images emblématiques de ces échanges humains au mo- ment du passage d’un savoir d’une personne à l’autre. Passage de savoir-faire, de savoir-vivre, de savoir-être. De père en fils, de maître à disciple, de femme à femme, d’enfant à enfant, d’Orient à Occident…

TIZIANA & GIANNI BALDIZZONE TRANSMISSIONS

LE PARCOURS

UNE EXPOSITION « PLURIELLE »
Cette exposition photographique qui s’appuie sur les différentes actions de transmission du savoir d’une personne à une autre, est également plurielle :

Chaque photographie forme un tableau en soi et raconte des parcours diffé- rents de transmission : le cheminement d’un enfant malien rêvant d’indigo qui est devenu créateur de textile, d’une employée de banque japonaise devenue ar- tiste du papier washi mondialement reconnue, d’un apprenti chaudronnier passé maître orfèvre ou encore d’un forgeron africain devenu professeur de psychopé- dagogie…

Toutes ces photographies réunies de maîtres et d’élèves, de savoirs et d’hommes, sans distinction géographique ou culturelle, attestent de l’universalité de l’acte de transmission.

L’acte de transmettre est lié à un savoir ancestral, mais pour chaque personne il y a aussi la volonté de faire évoluer la tradition vers le futur avec un esprit de modernité et de respect.

UNE EXPOSITION « THÉMATIQUE »
Cette exposition photographique s’organise à travers trois thématiques visibles tout au long du parcours de l’exposition, de la rencontre avec la matière à la recherche d’un maître jusqu’au détachement quand le passage du savoir est accompli :

LES « RENCONTRES »

Les liens entre le maître et l’élève : leurs rencontres, leurs échanges, leurs relations. Les échanges de connaissances intergénérationnels, interculturels et interdisci- plinaires. Mais également les découvertes de la matière ainsi que le choix qui conduit à choisir tel art ou tel métier.

LES « IMPRÉGNATIONS »

Les différentes imprégnations du savoir : au sein d’une famille, d’une dynastie, d’une communauté, par une matière, une culture différente ou par les cinq sens..

LES « APPRENTISSAGES »

Les pratiques, les connaissances et les valeurs humaines auxquelles un jeune est formé pour apprendre un savoir ou un métier traditionnel ; les outils qu’il apprend à manier et les gestes auxquels il entraîne sa main… Un enseignement qui passe aussi par la parole, l’exemple, l’observation et l’imitation.

Galerie Joseph, 116 rue de Turenne. 75003. Tel : 01 42 71 20 22. Jusqu’au 2 décembre.
No Comments
Post a Comment