Prix Marcel Duchamp 2016, tous pour TOGUO ! Résultat ce soir à 18H.

Home / ART CONTEMPORAIN  / Prix Marcel Duchamp 2016, tous pour TOGUO ! Résultat ce soir à 18H.

Le Prix Marcel Duchamp a été créé en 2000 par l’ADIAF.

Son ambition est de distinguer un artiste français ou résidant en France, représentatif de sa génération et travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels : installation, vidéo, peinture, photographie, sculpture … A l’image de l’artiste essentiel qui lui prête son nom, ce prix souhaite rassembler les artistes de la scène française les plus novateurs de leur génération et encourager toutes les formes artistiques nouvelles qui stimulent la création.

Le nouveau format du prix, inauguré cet automne pour la 16ème édition, prévoit :

• Une exposition collective des quatre artistes nommés, et non plus du seul lauréat comme auparavant. • L’exposition sera présentée dans la nouvelle Galerie 4 sur une surface de 600m2, soit le double des précédentes expositions du prix.
• le lauréat sera proclamé au sein du Centre pompidou pendant la semaine de la Fiac • L’ADIAF éditera un catalogue sur l’exposition du prix marcel Duchamp
• le lauréat recevra une dotation financière de 35 000 euros de la part de l’ADIAF.

Les derniers lauréats sont : Thomas Hirschhorn (2000) – Dominique Gonzalez-Foerster (2002) – Mathieu Mercier (2003) – Carole Benzaken (2004) – Claude Closky (2005) – Philippe Mayaux (2006) – Tatiana Trouvé (2007) – Laurent Grasso (2008) – Sâadane AFIF (2009) – Cyprien Gaillard (2010) – Mircea Cantor (2011) – Daniel Dewar et Grégory Gicquel (2012)- Latifa Echakhch (2013)- Julien Prévieux (2014), Melik Ohanian (2015).

À l’occasion du Prix Marcel Duchamp 2016, le Centre Pompidou, pour la première fois, invite les quatre finalistes : Kader Attia, Yto Barrada, Ulla von Brandenburg et Barthélémy Toguo. Cette manifestation annuelle est organisée avec l’ADIAF (Association pour la Diffusion internationale de l’art français).

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016. © Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Barthélémy Toguo, Vaincre le virus ! 2016.
© Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station. Photo: Fabrice Gibert.

Le chouchou d’ouvretesyeux ? Barthélémy Toguo. Pourquoi ? Parce qu’il est le seul à mettre en oeuvre ce que Merleau-Ponty appelait « l’oeil et l’esprit ». Parce qu’il est le seul à montrer une oeuvre à la fois terriblement intellectuelle, totalement engagée et totalement plastique. Mêlant toutes les possibilités que donne l’art d’aujourd’hui. La peinture, le dessin, la performance, la photographie, l’installation. Et on passe. Depuis le Caméroun où il est né et où il vit avec la France, dessinant dès sa prime enfance, il choisit soutenu par sa mère, de faire les Beaux-Arts. Boursier, il arrive à Grenoble où il se fait remarquer et s’envole pour Düsseldorf, la patrie de Beuys. C’est là que tout s’ouvre à lui sûrement. Toutes les possibilités platisques et toutes les théories et les concepts de l’art. Dès lors il s’impose et résiste. Son désir ? Etre témoin de son temps. Car Barthélémy Toguo court le monde pour mieux le défendre et sauver la Vie.

Prix Marcel Duchamp, Centre Pompidou, du 12/10 au 2901/2017. 

No Comments
Post a Comment