Damien Deroubaix, Grand Prix de peinture de la Fondation Simone et Cino Del Duca, Romainville, Galerie In Situ- Fabienne Leclerc. Du 13 mai 2020 à la fin du mois.

Home / Damien Deroubaix, Grand Prix de peinture de la Fondation Simone et Cino Del Duca, Romainville, Galerie In Situ- Fabienne Leclerc. Du 13 mai 2020 à la fin du mois.

Damien Deroubaix, Grand Prix de peinture de la Fondation Simone et Cino Del Duca, Romainville, Galerie In Situ- Fabienne Leclerc. Du 13 mai 2020 à la fin du mois.

Damien Deroubaix présente ses dernières oeuvres à la galerie In Situ-Fabienne Leclerc à Romainville. Nous l’avions interviewé pour son exposition à la galerie In Situ dans le Marais en 2016. Retour archive vidéo. 

« Je poursuis les thématiques de mes oeuvres précédentes, a savoir le monde dans lequel on vit, la présence du pouvoir, de la mort, de l’argent ». Damien Deroubaix rocke avec la toile sur de la musique Métal. Ses pinceaux dessinent et peignent tandis que ses couteaux et autres instruments travaillent le bois ou la pierre.  Rien ne le prédestinait à la peinture, et c’est en découvrant la tapisserie de Guernica de Picasso lors d’un voyage scolaire à Arles qu’il découvre l’art. Le voilà lancé dans l’aventure. Il étudie à Saint-Etienne et à Karlsruhe, travaille en résidence à Berlin et New York, avale toute l’histoire de l’art. Et son talent nourri encore par les mythologies, les folklores et les danses macabres de toutes sortes, lui offre une nomination au Prix Marcel Duchamp en 2009.  Depuis, Damien Deroubaix ne cesse d’exposer à la galerie In situ Fabienne Leclerc à Paris, chez Nosbaum Reding au Luxembourg et dans le plus grands musées du monde.

« Le dessin me permet de trouver les idées, de mettre les choses en place, de structurer la pensée. La peinture a plus à voir avec des formes qui en appellent d’autres, des apparitions, des disparitions. On est plus perdu dans la peinture. Le dessin va se faire en un trait alors que dans la peinture, il y a un développement et au bout d’un moment je suis complètement perdu dans le tableau et c’est là que peut-être l’étincelle se fait. Je suis passé à l’huile après avoir vu l’exposition Matisse au MOMA en 2010. Cette manifestation était si fabuleuse qu’elle m’a donné envie de réessayer l’huile. Cà m’a pris quelques années car j’ai fais des essais qui n’étaient pas concluants et que j’ai détruis. Sinon c’est la même approche. Si ce n’est que c’est plus lent, c’est juste une autre cuisine. Mais on est dans le même cheminement, la même pensée ». Dans son atelier de Meisenthal, en pleine forêt Lorraine, casque sur les oreilles, il se confronte à ses démons. Papier, toile, mur,  tout matériel est bon pour rendre  le monde tel qu’il l’éprouve. Apocalyptique.

 

Damien Deroubaix a été nominé pour le Prix de l’Académie des Beaux-Arts avec Guillaume Bresson, Pierre Monestier, Tursic & Mille.  Le nom du lauréat sera communiqué au début du mois de mai, après validation par la Fondation Simone et Cino Del Duca.

IN SITU FABIENNE LECLERC 43 RUE DE LA COMMUNE DE PARIS 93230 ROMAINVILLE PARIS FRANCE MAR-SAM / TUE-SAT 11-19H 01 53 79 06 12 GALERIE@INSITUPARIS.FR WWW.INSITUPARIS.FR