Paris, Nicolas Delprat, galerie Maubert. Du 13 décembre au 9 février.

Home / Paris, Nicolas Delprat, galerie Maubert. Du 13 décembre au 9 février.

Paris, Nicolas Delprat, galerie Maubert. Du 13 décembre au 9 février.

Nicolas Delprat poursuit sa quête d’une expérience minimale. Il accueille désormais dans ses peintures l’accident et la trace. La coulure. Intense.

C’est un événement. Un avènement. Précipitez-vous pour voir les toiles de Nicolas Delprat à la galerie Maubert, rue Saint Gilles à Paris. Car dès la porte franchie, vous voilà happé par deux toiles, l’une immense, submergeant le mur, et un petit format à ses côtés. Tout est là. Toute l’oeuvre en apparence abstraite du peintre s’offre aux yeux. Pire. Au corps. Cà bouscule et çà dérange. Vient le trouble. Le dérèglement des sens. A tomber, perdre pied et se fondre dans un univers hors du commun. Un « minimal chaos », comme le suggère le titre de l’exposition. Car Nicolas Delprat questionne la peinture avec toujours la même exigence pour une noyade plus profonde dans des « atmosphères » à couper le souffle. L’artiste, nourri par l’histoire de l’art et ses grands maîtres contemporains comme James Turrel et Dan Flavin aborde l’expérience de la lumière pour créer, comme le disait Donald Judd, « des états visuels particuliers ». Mais bien plus que la quête de la sensation, Delprat en restitue la mémoire. Et sur la toile et depuis peu le papier, le voilà qui intervient au pistolet et multiplie les couches. A l’infini. Et à partir du noir, il monte la lumière. Progressivement. Touche par touche. Avec patience, ce jusqu’au-boutiste place les formes au pochoir et défini les cadres. Le monochrome laisse place à une multitude de couleurs qui se fondent les unes aux autres. L’espace inouï naît. Un nuage, une nébuleuse, une lumière vaporeuse apparaissent. Une porte, une fenêtre, une ouverture s’ébauchent. Pris par tant de tensions, le visiteur s’engouffre dans l’escalier pour se laisser emporter par la totalité des oeuvres présentées par l’artiste au sous-sol pour de nouvelles « traversées du temps » (Henri Michaux) … Du néant à la clarté, la force de l’oeuvre de Nicolas Delprat ? Arriver, aujourd’hui, avec la toile et la couleur, faire pénétrer un univers de perception unique et rare. Un monde d’une force inouïe qui appelle l’innommable et a pour nom beauté. Anne Kerner.

Galerie Maubert, 20, rue Saint-Gilles 75 003 Paris Téléphone : +33 (0)1 44 78 01 79 Email : galeriemaubert`{`a`}`galeriemaubert.com